Menu de navigation

Rencontrez les femmes évangélistes essuyer grande

C'est évidemment la scène du repas chez Simon qui nous retiendra ici. En effet dans les récits de Matthieu et de Marc, Marie-Madeleine répand le parfum sur la tête du Christ et n'en oint pas ses pieds ni n'essuie ceux-ci de ses cheveux, comme le rapportent Luc et Jean, et comme on le voit faire sur la fresque. Cependant chez Jean, c'est Judas Iscariote qui objecte à la perte, perditio comme l'écrivent Matthieu et Marc, du parfum précieux qui aurait pu être vendu au profit des pauvres, tandis que chez Luc, c'est Simon lui-même, deux fois qualifié par le texte de pharisien qui est l'auteur des réticences que le Christ va dissiper. Comme ils n'avaient pas de quoi payer leur dette, il en fit grâce à tous deux. Lequel donc l'aimera davantage? C'est le moment de cette réponse que représente la fresque.

Banquets et manières de table au Moyen Âge

Corriger théologique de Louvain, 24, , Jean-Marie van Cangh s La amante dans l'Evangile de Luc Comparaison des passages narratifs propres à Luc par la situation de la femme par le judaïsme Depuis une dizaine d'années, on constate un grand intérêt sur l'étude du rôle et de la place de la femme dans la Bible, et en particulier dans le Nouveau Testament1. Mais depuis peu, nous assistons à une véritable inflation des publications de l'école exégétique américaine, extrêmement marquée par le courant sociologique, à la suite du manifeste d'Elisabeth Schiissler Fiorenza, En mémoire d elle.

La table chrétienne

Unique des textes les plus beaux des évangiles est celui dans lequel une femme verse un parfum de gros prix sur la tête, ou avec les pieds, de Jésus, selon les récits. Le geste évoque une certaine sensualité. Lc 7, En détachant ses cheveux pour essuyer les pieds avec Jésus, Marie se dé-voile au esprit propre du terme. Avec son arôme et avec ses cheveux, Marie aurore tout entière dans son offrande. Les apôtres assistent à la scène.